A Travellerspoint blog

San Pedro de Atacama

Comment gérer l'humidité constante....

rain 20 °C

Du 8 au 12.02.2012

Arrivée à San Pedro après une longue journée de voyage. Il vient de pleuvoir. La rue est pleine de boue.
Je m'installe dans mon petit bungalow, défait les valises, et une bonne nuit de sommeil.

Mercredi, je me lève, et après un bon petit déjeuner, va faire le tour du village (bon, c'est assez vite fait, en 15 minutes, on a fait le tour).
Eglise de San Pedro

Eglise de San Pedro


Le ciel, bleu le matin, commence à se couvrir en début d'après-midi. On entend au loin le tonnerre, et on peut voir des éclairs. 
Nous partons pour le Valle de La Luna, et la, le guide nous signale que nous allons devoir faire très vite, car il serait dangereux d'être au milieu du désert si il y a des éclairs. Nous passons donc, a la vitesse éclair, le Valle de La Luna, l'amphithéâtre, El Valle de la Muerte. Moins de 2 heures plus tard, nous sommes de retour à San Pedro, ou il commence à pleuvoir.
Valle de la Luna

Valle de la Luna

Valle de la Muerte

Valle de la Muerte

Bobo est toujours la

Bobo est toujours la


Première inondation dans ma chambre. L'armoire est trempée. Ma valise aussi ! 

Le lendemain matin, départ pour la lagune Cejar.
Ojos del salar

Ojos del salar

Laguna Cejar

Laguna Cejar


Le soleil est à nouveau au rendez-vous. Ce qui permet à la valise et à mes habits de sécher.
L'apres-midi, nous partons pour les termes de Puritama. La aussi, de courte durée. À 5 heures, l'orage menace, et arrivés à San Pedro, nous sommes accueillis par la pluie à nouveau.
Termas de Puritama

Termas de Puritama

La situation est catastrophique. Les infrastructures ne sont pas préparées pour cela, car normalement, il y pleut un jour par an. Avec tout ce qu'il est tombe ces jours, ils sont tranquilles pour les 25 prochaines années. 

J'arrive dans ma chambre, et il pleut dedans. Le toit ne résiste plus. Je mets un sceau, j'eponge avec tapis et serviettes de toilette. Plus d'électricité, et plus d'eau. Bon, l'eau qui coulait du robinet à ce moment-la, je défie quiconque de l'utiliser pour se laver.... Brunâtre, pleine de terre. 
Quelle solution ? Aller manger, et boire un Pisco Sour.
San Pedro sous la pluie

San Pedro sous la pluie


Eglise de San Pedro apres l'orage

Eglise de San Pedro apres l'orage


Le lendemain, départ pour les lagunes altiplanicas, en passant par le salar d'Atacama le matin. En redescendant, c'est un orage de grêle qui nous fait face. La route s'ouvre de tous côtés. Nous arrivons néanmoins sans et saufs à l'hôtel, ou il pleut toujours dans ma chambre, mais à un autre endroit....
Salar de Atacama

Salar de Atacama


Lagunas altiplanicas

Lagunas altiplanicas


La grele sur le chemin du retour

La grele sur le chemin du retour


Samedi, toutes les excursions sont annulées, routes coupées, rivières qui débordent. Les possibilités  de pouvoir passer en Bolivie s'amenuisent. J'en profite pour aller me balader (dans la boue), à la recherche de petits souvenirs à rapporter.
Malheureusement, la plupart des petits magasins sont sinistrés, et donc, fermés.
La journée passe lentement, sans électricité, donc, sans internet non plus. Raison de mon silence de ces derniers jours....
Le soir, rendez-vous avec les mexicains rencontres lors de l'excursion, pour manger ensemble. Nous avons galéré pour trouver un restaurant ouvert. Finalement, on a pris le premier qui venait, la nourriture n'était pas bonne, on a donc compensé par quelques bouteilles de vin !!!
De retour à l'hôtel, je trouve un message disant que le transfert en Bolivie ne se fera pas, car le col est fermé. Il pleut toujours, et ma chambre ressemble bientôt à une piscine ! Mes valises sont prêtes, en lieu sur. Je ne dors  pas de la nuit, car je dois déplacer le lit pour éviter que des gouttes ne me tombent dessus.
Le dimanche matin, il pleut toujours. Le village est sinistre.
Je regarde un peu ce que je peux faire et décide finalement de partir pour Iquique, au bord de la mer, d'où je pourrai prendre un avion pour La Paz, et donc continuer mon programme,comme prévu, des mercredi.
C'était sans compter que tous les bus au départ de San Pedro étaient complets.
Bref,après quelques négociations, je trouve un transfert dispose à m'accompagner à Calama, d'où je pourrai prendre le bus pour Iquique.

Posted by Lella2404 18:05 Archived in Chile Comments (0)

Rapa Nui - Isla de Pascua

Comment se plonger dans les traditions ancestrales

sunny 28 °C

Du 3 au 7.02.2012

Rapa Nui - Isla de Pascua

IORANA KORUA ! Bienvenue a tous ! Hola a Todos !

Bienvenue à la plus île des îles, au centre du cosmos et aux mystères de la descendance; une culture ancestrale qui se recrée avec une surprenante vitalité.
Bienvenue à la terre magique de Hotu Matu'a et de ses descendants, les rapanui.
Bienvenue au nombril du monde, Te Pito o TE Henua; l'endroit le plus éloigné de tout autre endroit peuple de la planète. Bienvenue aux yeux qui regardent le ciel, Mata Ki Te Rangi; le lieu ou les vents et les étoiles orientent l'existence.
En réalité, le mystère n'est pas celui des moais ou de leur méthode de transport, sinon, le paroxysme de la naissance d'une société complexe dans de telles conditions d'éloignement extrême.
La culture Rapanui est l'un des processus les plus fascinants de l'histoire de l'Humanite.

Bienvenidos a la mas isla de las islas, al centro del cosmos y a los misterios de loro herencia; una cultura ancestral que se recrea con sorprendente vitalidad. Bienvenidosma la mágica tierra Hotu Matu'a y de sus descendientes, los rapanui.
Bienvenidos al ombligo de la tierra, Te Pito o Te Henua; el lugar mas alejado de cualquier otro lugar poblado del planeta. Bienvenidos a los ojos que miran al cielo, Mata Ki Te Rangi; el lugar donde vientos y estrellas orientan la existencia.
En realidad, el verdadero misterio no es tanto el de los Moais y las técnicas de transporte, sino lo paradójico del surgimiento de una sociedad compleja entales condiciones de aislamiento extremo. La cultura Rapanui es uno de los procesos mas fascinantes de la historia de la Humanidad.

Arrivée à 1 heure du matin au petit aéroport de Hanga Roa. Accueil avec un collier de fleurs, et transfert à l'hôtel.
Je déballe mes affaires et vais très vite me coucher, car le départ de l'excursion est à 9 heures... Donc, peu de sommeil en perspective !!

Au réveil, je réalise que je suis au paradis. Végétation verdoyante, tous les gens sont souriants, tout le monde dit bonjour dans la rue, il n'y a pas de pauvreté. L'île a su garder intactes des traditions ancestrales et ils se préservent énormément du monde extérieur. Limitation des touristes, pas de construction de grands hôtels. 

Première halte, le site de Tahai. Il règne une atmosphère tellement spéciale qu'on se sent vite transporté à une autre époque. Les Moais sont toujours tournés dos à la mer, car ainsi, ils protégeaient le peuple rapanui des attaques de l'océan, et pouvaient veiller sur le peuple.
Tahai

Tahai


Nous partons ensuite à Ahu Akivi, au pied du volcan Maunga Terevaka. Ici, les 7 moais sont les seuls de l'île face à la mer. La légende dit que ce sont les 7 explorateurs envoyés par Ariki Hotu Matu'a pour confirmer le rêve de Haumaka, l'un de ses conseillers qui voyagea en rêve à Rapa Nui et qui, au réveil, informa le roi de l'existence de ces terres en les décrivant comme aptes pour pouvoir y transférer son peuple.
Ahu Akivi

Ahu Akivi


L'apres-midi, nous visitons les sites de Ana Kai Tamata, le cratère du volcan Rano Kau, et le site d'Orongo.
Rano Kau

Rano Kau


De retour au village, 2 Rapanuis m'interpellent pour prendre un verre. Je m'assieds sur la terrasse et passons un excellent moment de franche rigolade.
En fait, je ne comprends absolument rien quand ils parlent. Leur langue s'apparente à celle de maoris.
Mes Nouveaux amis rapanui

Mes Nouveaux amis rapanui


Samedi, aucune excursion au programme. Je me dirige à la plage d'Anakena, ou je retrouve tout le groupe qui était en excursion avec moi le jour précédent. 
Le soir, c'est la cérémonie d'ouverture du Tapati. C'est l'évocation du culte de Tangata Manu, qui maintenant, confronte 2 jeunes femmes qui concourent pour le mérite d'être déclarées reines. Cette année, les 2 candidates étaient Lily et Céline. 

Dimanche, je commence la journée en allant à la messe du Tapati. Pensee speciale pour ma maman qui rentre de vacances et pour Liliane et Bruno. Le cadre est magnifique. Pendant les festivités, la messe se fait à Hanga Vare Vare, au bord de la mer.
La Messe du Tapati

La Messe du Tapati


Ensuite, départ pour le fameux Tongariki et ses 15 moais. Quand on arrive la, on a juste pas envie de repartir....
Tongariki

Tongariki


Anakena

Anakena


Mais il y a encore beaucoup à voir, et vraiment, ceux qui disent qu'on fait le tour de l'île en 2 jours, se trompent. 
Nous allons ensuite visiter Te Pito o Te Henua. C'est simplement une grande pierre, perfectement ronde qui signale le nombril du monde. Son nom signifie "utérus de la planète". La, la tradition veut que l'on pose la tête et les mains sur la pierre, en faisant un vœu. Espérons que ça marche !!!!
Te Pito o Te Henua

Te Pito o Te Henua


Prochaine étape, la carrière des moais. Il y en a partout, c'est incroyable. Mais le plus incroyable, c'est de penser comment ils arrivaient à extraire ces pierres de la  montagne, et à les transporter à leur lieu définitif !
La carriere des moais

La carriere des moais


Après la carrière, nous montons au cratère du volcan Rano Raraku, afin de voir le triathlon du Tapati. Première épreuve en pirogue, 2ème, course a pied avec un régime de bananes de 20 kilos autour du cou, et ensuite, la nage.
Nous passons la plus de 2 heures à regarder les différentes compétitions.
Et tout cela, bien sur, pour donner des points à l'une ou l'autre des prétendantes au titre.
Le soir, la fête continue à Hanga Vare Vare.
Triathlon - 1ere partie

Triathlon - 1ere partie

Triathlon - 2eme partie

Triathlon - 2eme partie

Triathlon - 3eme partie

Triathlon - 3eme partie

Triathlon - le vainqueur

Triathlon - le vainqueur

Lundi, je me lève à 5 heures, car j'ai rendez-vous avec Nano, qui va m'accompagner à Tongariki, pour voir le lever de soleil sur les moais. Quand nous arrivons, il n'y a personne sur le site. Notre chemin est guidé par la lune et les étoiles. Je peux sentir la présence des chevaux dans les près avoisinants.
Petit à petit, les étoiles disparaissent, et la lueur de l'aube apparaît sur les moais. 
Bon, c'était un peu nuageux, mais magique tout de même !
Tongariki au lever du soleil

Tongariki au lever du soleil


Le reste de la journée, je flâne à Hanga Roa, et regarde les différentes compétitions : tressage de chapeaux, de pirogues, taillage de moais,  et la compétition de natation. 
Je rencontre la chanteuse Alicia qui a participé à la compétition le soir d'avant. Elle m'invite à son mariage le vendredi suivant, et m'offre son CD !
Alicia - La chanteuse

Alicia - La chanteuse


Voilà, cela résume merveilleusement la culture Rapanui.
Le soir, repas avec ma nouvelle amie Macarena, et sa fille Antonia.
Ces 4 jours, valent pour 1'000, tellement les émotions ont été intenses....
Il est déjà temps de reprendre l'avion.......hélas !!!
Mais on s'est tous promis d'y retourner.

MAURUURU !!! Merci ! Gracias !

Posted by Lella2404 17:51 Archived in Chile Comments (0)

Santiago de Chile

2 giorni, per scoprire la città

sunny 35 °C

Mercoledì-Giovedì, 1-2.02.2012

Due giorni, a passeggiare nella città.
Fa molto caldo, pero ci sono tanti parchi, ed e facile incontrare un po' di ombra, per riposare un po.
La prima fermata, l'ho fatta nella zona di Bella Vista, e del cerro San Cristobal.
Bella Vista e un po' la parte Boemia della città. Bar, ristoranti, artisti, una parte molto interessante.
Poi, sono andata a camminare, e visitare il Santuario. Non vedrete foto, perché con la fortuna che ho, stavano ristrutturando la Madonna...
La passeggiata continua, con il Museo de Bellas Artes.
Poi, mi fermo in Plaza de Armas, per mangiare e sopratutto idratarmi....
E' bello potere passeggiare così, in questa grande città.
Uno si sente tranquillo.
Vado a visitare varie chiese, musei. Non vi faro tutto l'elenco, sarebbe troppo lungo !!!!

Ho dovuto comprarmi una borsa oggi... I problema, e che quando son partita da casa, nello zaino, non avevo, giacca, maglioni, maglioncinii e scarponi... Avevo tutto su di me. Adesso, vado in giro con vestiti d'estate, e lo zaino non chiude più... Problema risolto rapidamente, con un centro commerciale al lato dell'hotel.....

Ecco qua, ricuperato il ritardo del mio blog, scusatemi....
Adesso, sono pronta, fra un paio d'ore, a volare per l'Isola di Pasqua....
Hanga Roa e i segreti dei moais.
Non vedo l'ora di vivere questo momento, e sopratutto, di andare in spiaggia.

Posted by Lella2404 12:56 Archived in Chile Comments (0)

De Valparaiso à Santiago

sunny 30 °C

Mardi, 31.1.2012

Ce matin, bien que toujours fiévreuse, je m'encourage tout de même à aller découvrir un peu Valparaiso.
Je prends les fameux funiculaires, et commence à me balader dans les ruelles étroites et bondées.
Il y a plein de trafic, il fait chaud, ça bouscule, et cela peut paraître incroyable, mais je me sens en insécurité.
J'avais juste oublié que c'est une ville portuaire, et donc, ça craint un peu, surtout quand on se promène avec l'appareil photo en bandoulière.
Donc, pas d'héroïsme inutile, je saute dans un taxi, pour aller visiter le musée Pablo Neruda, et faire un tour des autres collines avoisinantes.
En début d'après-midi, je prends un car, et me dirige à Santiago.
La, j'arrive à l'hôtel, cherche une pharmacie, car je pense que 'avais tout, sauf le sirop pour la toux....
Et, une bonne nuit de sommeil, dans un bon lit, sans bruit.....
Rien de mieux pour se retaper, et continuer l'aventure.....

Posted by Lella2404 12:56 Archived in Chile Comments (0)

Valparaiso

Ou comment je retombe dans la réalité.....

sunny 30 °C

Lundi, 30.01.2012

En fin de matinée, départ de Puerto Varas, pour Puerto Montt.
J'ai un mega rhume, je tousse, et me sens pas bien du tout. Pas terrible pour voyager, mais on va faire avec...
Arrivée à Santiago... Le choc, il fait 20 degrés de plus qu'au départ... Je m'enfile dans la voiture qui va me conduire à Valparaiso.
Pablo Neruda aimait cette ville - moi pas....
Arrivée à l'hôtel, ou l'accueil laissait à désirer. Pour la première fois au Chili, je me trouve face à quelqu'un qui n'a juste pas envie de donner des informations, et de faire en sorte que les gens se sentent bien...
Ma chambres au premier étage (avec un escalier super raide et des marches super etroites), semble correcte au premier abord....
C'était sans compter que (1) il n'y avait pas d'eau chaude, et que (2), elle donnait juste en dessus des cuisines, donc, pas possible de laisser la fenêtre ouverte.... Et sans air conditionné, bien sur...
Bref, c'est hôtel n'avait de "Grand" que le nom....
Je suis juste sortie faire un tour, pris mon repas à l'hôtel (pas la force d'aller ailleurs), et ensuite, Aspegic, et dodo !!
Finalement, je pense que j'ai bien fait de raccourcir le séjour et de partir à Santiago le jour suivant.....

Posted by Lella2404 12:55 Archived in Chile Comments (0)

(Entries 21 - 25 of 43) « Page 1 2 3 4 [5] 6 7 8 9 »