A Travellerspoint blog

Puno - Pérou

rain 15 °C

19.02.2012

Départ ce matin, avec une petite barque à moteur, pour traverser la baie de Puno, et me diriger vers les îles Uros, où vivent les Aymaras. Uros, ce sont en fait des îles flottantes, formées exclusivement de joncs et de terre. Les îles sont ancrées au fond du lac.
Uros

Uros


Étant donné que les joncs pourrissent rapidement, les habitants de ces îles doivent, une fois par semaine, remettre une couche de joncs verts, afin d'assurer une certaine hygiène (très relative) et éviter d'avoir les odeurs de joncs pourris.
Les maisons, elles, ont une durée de vie de 5 mois environ.

Sur chaque île, vivent environ 7 à 8 familles, et chacune a un président, responsable des travaux.
Les femmes brodent, et les hommes tissent les joncs, pour en faire des mobiles, pêchent et chassent.
Uros - accueil dans une famille

Uros - accueil dans une famille


Uros - mignonne a croquer

Uros - mignonne a croquer


Ils ne quittent jamais leur île, si ce n'est pour aller vendre le poisson, ou les œufs des 45 sortes d'oiseaux qui peuplent l'île.
En échange, ils achètent le fil et le tissu pour la broderie.
Si il y a un mariage, ou une fête, ils se déplacent à une autre île, mais c'est en fait très rare.
Les îles ont une durée de vie de 25 ans environ.
Raison pour laquelle, ils sont constamment en train de construire, soit une nouvelle île, pour assurer un site pour la suite, soit pour construire la prochaine maison où ils iront habiter.
Uros - iles plus anciennes

Uros - iles plus anciennes

Je quitte les îles, pour aller découvrir la ville de Puno. Petit tour par la Plaza de Armas, la cathédrale, et les petites ruelles. C'est dimanche, la moitié de la ville est fermée, et les festivités de carnaval ont commencé.
Puno - la cathedrale

Puno - la cathedrale


Puno - moto-taxi

Puno - moto-taxi


Puno - Panorama

Puno - Panorama


L'apres-midi, départ pour le site archéologique de Sillustani, l'une des plus grandes nécropoles d'Amerique latine.
Malheureusement, il n'y a pas de moyens pour entretenir le site, et il se détériore assez rapidement.
Sillustani I

Sillustani I


Sillustani II

Sillustani II


Retour en ville, et j'ai juste le temps d'arriver à l'hôtel avant un bel orage de grêle.
Le restaurant est inonde, et à l'heure. Je vous écris, je ne suis pas sûre que je vais pouvoir manger ce soir.....
Et vue le temps qu'il fait dehors, et que mn hôtel est loin d centre ville, je pense que le repas va se résumer à quelques chips !!!

Posted by Lella2404 16:54 Archived in Peru Comments (1)

Isla del Sol - Bolivia

Mieux comprendre la culture des indigènes Aymara

semi-overcast 15 °C

18.02.2012

Ce matin, départ de Copacabana, sous la pluie, en catamaran.
Destination : Isla del Sol. Espérons qu'il sera au rendez-vous.
Après environ une heure de traversée, nous débarquons sur l'île. La, première difficulté. Pour atteindre le lieu de la première visite, il faut gravir 204 marches d'escalier en pierre, glissantes à cause de la pluie.... Et surtout, nous sommes toujours à 3800 mètres. Le pas n'est pas rapide, on prétexte quelques haltes photos pour reprendre son souffle (mais le guide aussi est essoufflé, ce qui rassure).

Première étape, visite d'un petit musée, pour mieux comprendre la culture Aymara (les différentes cultures qui poussent dans l'Altiplano, l'artisanat qu'ils pratiquent - notamment tissage, broderies, et tressage de joncs pour mobiles, bateaux miniatures).
Isla del Sol

Isla del Sol


Nous continuons à gravir les marches, pour arriver au mirador, où nous participons à une cérémonie Aymara. Le but est de brûler des sucreries, afin de demander au Dieu ce que l'on désire : que ce soit argent, santé, travail, voiture, etc..... Chaque désir est en fait représenté par un bonbon, Ensuite, le sacerdote nous verse de l'eau dans les mains, que nus devons poser sur notre cœur, afin que les désirs deviennent réalité.
Isla del Sol - ceremonie Aymara

Isla del Sol - ceremonie Aymara


La visite continue au milieu des différentes herbes aromatiques, qu'ils cultivent notamment à des fins médicinales, et nous arrivons à la ferme aux lamas, alpagas, et vigognes.
Isla del Sol - avec les lamas

Isla del Sol - avec les lamas


Nous redescendons ensuite les marches que nous avions tant peiné à monter. Plus facile à la descente tout de même. Là, nous montons sur une barque en joncs tressés. Et pour le folklore, on va aller ramer, en costume local, avec les Aymaras !!
Isla del Sol - on rame

Isla del Sol - on rame


Après cela, retour à Copacabana en catamaran, où nous est servi le repas.
De là, un bus m'attend, et je pars en direction du Pérou.
Bizarre de traverser une frontière à pied..
Arrivee au Perou

Arrivee au Perou


De l'autre côté, le bus est déjà là pour m'amener jusqu'à Puno........

Posted by Lella2404 16:53 Archived in Bolivia Comments (0)

Copacabana

La petite ville tranquille sur les rives du Titicaca - Bolivie

all seasons in one day 15 °C

17.02.2012

Départ de La Paz, à 5 heures 30. Finalement, pas déçue de m'en aller. Trop de bruit, trop de pollution, et beaucoup de pluie.
Bon, je sais bien que je ne vais pas trouver chaleur et soleil, mais bon, il faut penser positif.....
Entre La Paz et Copacabana

Entre La Paz et Copacabana


La première partie du trajet, nous la faisons en bus, jusqu'au détroit du lac, à San Pedro de Tiquina. Là, nous prenons une petite barque, pour traverser. Trajet de 10 minutes, qui nous évite finalement 1 h. de trajet en plus. Le bus traverse aussi, sur un minuscule ferry.

Nous arrivons 1 h. plus tard à Copacabana, ou nous attend un somptueux petit-déjeuner. Ayant repris des forces, nous attaquons la viste de la ville.... C'est assez vite fait, car finalement, c'est tout petit.

Nous passons par le marché artisanal et le marché du maïs.
Copacabana - marche du maïs

Copacabana - marche du maïs


Ensuite, nous nous dirigeons vers la place principale de la ville, au pied du sanctuaire.
Copacabana, est le plus grand sanctuaire d'Amerique latine, sous la protection de la Virgen Morena.
Un des lieux de pèlerinages les plus importants. C'est en fait de la que vient le nom de la fameuse plage de Rio, qui est sous la protection de la Virgen Morena.
Copacabana - la cathedrale

Copacabana - la cathedrale


Copacabana, c'est aussi une tradition toute particulière. Les gens viennent de tous les pays, pour faire bénir leur voiture.
Un sacerdoce est là, tous les jOurs, uniquement à cet effet. Comme vous pouvez le constater, les voitures sont bien décorées. Une fois la bénédiction terminée, ils arrosent la voiture de champagne, et font sauter des pétards.....
Copacabana - voitures benies

Copacabana - voitures benies

La journée finalement se termine tranquillement, au bord du lac. Je profite un maximum des rayons de soleil, qui sont finalement, très capricieux et aléatoires. Il faut dire que nous sommes en plein hiver bolivien, dans l'Altiplano, et il pleut énormément...
Copacabana - ballade au bord du lac

Copacabana - ballade au bord du lac

Posted by Lella2404 16:53 Archived in Bolivia Comments (0)

La Paz

Passer de 0 à 4000 mètres en une heure d'avion....

semi-overcast 10 °C

Départ d'Iquique à midi, sous un soleil de plomb...
L'aéroport est planté entre la mer et le désert.
Je m'envole pour l'Altiplano. Arrivée à La Paz, une heure plus tard.
Je passe les formalités d'immigration, de douane, récupère mes bagages, et rencontre ma guide, Grace.
Nous partons immédiatement pour faire un tour de ville.
Premier arrêt en bordure de route, pour voir la ville d'en haut.
La Paz - Vue d'en haut

La Paz - Vue d'en haut


Le sourire est un peu crispé, mais je suis à 4000 mètres, et la sensation est tout de même étrange.

Nous allons voir la place centrale, le Parlement, le siège du gouvernement.
Il commence à pleuvoir, il fait froid, nous décidons donc de nous arrêter là pour aujourd'hui.
La Paz Place principale

La Paz Place principale


Le soir, je vais déguster une spécialité locale dans un petit restaurant. Poulet piquant, avec pommes de terres déshydratées, et un bon jus de goyave-poire. Pas de caféine, pas de thé de coca...

Une bonne nuit de sommeil, et me voilà repartie pour une excursion au Valle de La Luna. Je pense que je suis maudite avec la lune. Il pleut, il est impossible de marcher tellement ça glisse (même avec les souliers de montagne et les bâtons). Nous faisons donc une petite boucle, jusqu'au Mirador.
La Paz - Valle de La Luna I

La Paz - Valle de La Luna I


La Paz - Valle de La Luna II

La Paz - Valle de La Luna II


En chemin, nous faisons une halte dans l'atelier du céramiste M. Sarabia.

Que de beautés. Son art s'inspire de la culture Tiwanaku, qui est en fait à l'origine de celles des Incas.
J'ai juste envie de ramener quelque chose en Suisse, mais bon, comme il reste encore un mois de voyage, et de sac à dos à défaire et refaire, je laisse tomber... J'essaierai de trouver autre chose, plus tard dans mon périple, qui ne se casse pas.

Ensuite, nous partons au site archéologique de Tiwanaku.
Tiwanaku

Tiwanaku


Là, visite des 2 musées, et Grace me donne énormément d'explications sur la culture Tiwanaku.
Les 3 symboles sont : le soleil, le condor, et le lama (le poisson pour les pêcheurs du lac Titicaca).
Ce sont eux qui ont découvert la pomme de terre. Les conditions étant difficiles, ils ont également inventé le processus de déshydratation, ce qui leur permettait de conserver la nourriture.
Sur ces haut-plateaux, c'est également le seul endroit au monde ou l'on cultive le Quinoa Royal. Cette céréale a le double de protéines d'une céréale telle que le riz, ou le mais. Elle peut également servir de substitut au lait maternel chez les nourrissons.
Tiwanaku II

Tiwanaku II


Ensuite, nous allons découvrir le temple, la Puerta del Sol (et il y a un rayon de soleil, mais il fait froid...)
Tiwanaku - Puerta del Sol

Tiwanaku - Puerta del Sol


Je passerai sur tous les détails des différents cultes, mais le plus important à savoir, c'est que c'est sur ce site que les Boliviens fêtent l'équinoxe d'été, le 21 juin, et celle d'hiver, le 20 décembre.

Grace me montre une pierre, trouée, qui servait de haut-parleur, Ou de micro (suivant de quel côté on se place). C'est impressionnant. Elle s'est mise à environ 8 mètres derrière, et a parlé normalement. En collant mon oreille sur la pierre, je pouvais entendre parfaitement ce qu'elle disait.
Micro - Haut-parleur

Micro - Haut-parleur


Encore une fois, je suis impressionnée par les prouesses de l'homme et de comment, environ 500 ans avant J.-C, on construisait de telles choses. Les Tiwanakus, avant d'ériger un temple, construisaient des maquettes, contrairement aux Égyptiens qui construisaient leur pyramide, et l'abandonnaient ensuite si ça n'allait pas.

L'empire Tiwanaku est de la même époque que la Grèce Antique, et les Romains.

Finalement, c'était bien intéressant de venir ici avant d'aller au Pérou, car l'empire Inca prend naissance plus tard.

Nous rentrons ensuite à La Paz, petit tour par le marché aux sorcières, et le marché artisanal.

Je vais encore faire un tour dans la ville, mais je dois dire que la marche, à cette altitude, a eu raison de moi.
Je me sens toute bizarre, la ville est super polluée et pleine de trafic. Je décide donc de rentrer, et de partager ces journées avec vous.

Demain, départ a 5 heures pour Copacabana, et le bord du lac Titicaca.

Posted by Lella2404 16:19 Archived in Bolivia Comments (0)

Iquique

2 jours pour recharger les batteries avant d'attaquer les hauteurs et le froid....

sunny 27 °C

Du 12 au 14.2.2012
On my way to Iquique

On my way to Iquique


On y est presque

On y est presque


La journee touche a sa fin

La journee touche a sa fin

Finalement, ces 2 jours, je n'ai rien a vous raconter, simplement parce que je n'ai rien fait !
Profite un peu de la plage, et me suis balladée dans la ville.
Besoin de repos, de calme, de soleil, de chaleur !!
Les batteries sont rechargées. Demain, départ pour La Paz.
Je repars dans la pluie et le froid... Mais tant qu'on dort au sec, et qu'on peut se laver, moi, ça me va !!!

Que dire de plus ? 
Que je suis super triste de quitter le Chili. J'ai vraiment beaucoup aime ce pays, avec ses contrastes. J'ai aimé ses traditions, sa musique, ses paysages si différents les uns des autres, mais tous magnifiques.
Et les gens sont gentils, serviables, souriants !

Je terminerai ce chapitre du voyage, par 2 phrases d'une magnifique chanson de Violetta Parra, grande artiste bohème chilienne....
"Gracias a la Vida,
Que me ha dado tanto.......

La vie est merveilleuse. Il faut juste prendre le temps d'en profiter, pour pouvoir s'en rendre compte....
Et surtout, le plus important, savoir en apprécier chaque instant.
Bye Bye Chile

Bye Bye Chile

Posted by Lella2404 18:06 Archived in Chile Comments (1)

(Entries 16 - 20 of 43) « Page 1 2 3 [4] 5 6 7 8 9 »